Accueil

HISTOIRE de la GRENADE

Cartes Grenade

 Découverte en 1498 par Christophe Colomb, la Grenade est momentanément occupée par les Espagnols. Faute de ressources, ils laissent les Français s'y installer pour développer la canne à sucre à l'aide d'esclaves noirs à partir de 1650. Après avoir plusieurs fois changé de mains au XVIIIe siècle, elle revint finalement à la Grande-Bretagne en 1783. Au XIXe siècle, la crise de l'économie sucrière provoque l'émigration de nombreux Grenadins. Progressivement la Grenade s'émancipe de la tutelle anglaise. En 1956, elle intègre l'éphémère fédération des Antilles britanniques et, en 1967, obtient le statut d'État associé au Royaume-Uni. En 1974, elle accède à l'indépendance tout en restant au sein du Commonwealth, mais reste soumise à la dictature de E. Gairy, Premier ministre depuis les années 1950. Un gouvernement révolutionnaire, dirigé par M. Bishop, prend le pouvoir en 1979. Inspirés par le modèle cubain, les révolutionnaires adoptent des mesures sociales (réforme agraire, programme d'éducation populaire...) et reçoivent l'appui de Cuba, de la Libye et de l'URSS. La construction d'un aéroport susceptible d'accueillir des gros porteurs et l'assassinat de M. Bishop par des ultra-révolutionnaires provoquent l'intervention des marines américains en octobre 1983. Les années qui suivirent furent marquées par l'essor de l'aide états-unienne engendrant une croissance soutenue et le retour d'une démocratie libérale. L'aide se contracte depuis 1990 et la croissance s'essouffle. Depuis 1995, l'île est gouvernée par Keith Claudius Mitchell.